0

Votre panier est vide

mars 30, 2021

La fuite urinaire concerne des millions de femmes. On peut compter environ une femme sur dix touchée par cette maladie. Contrairement à ce que certaines personnes pourraient croire, l’incontinence peut arriver à tout âge. Il existe aussi différents types d’incontinence et elle peut survenir à l’improviste du jour comme de nuit. D’autre part, c’est une maladie handicapante. Pour pouvoir vivre normalement, des solutions existent. En effet, on peut soigner la fuite urinaire avec une intervention ou un traitement, en fonction de la pathologie. 

L’incontinence urinaire, c’est quoi ?

L’incontinence ou la fuite urinaire est une pathologie caractérisée par une perte accidentelle d’urine survenant en dehors de la miction. Il existe différents types de fuite urinaire :

  • La fuite urinaire d’effort
  • L’incontinence par impériosité
  • L’incontinence mixte
  • La fuite urinaire par regroupement
  • L’incontinence fonctionnelle

Les différentes causes de l’incontinence

La ménopause et le vieillissement sont les principales causes de l’incontinence urinaire. Ils conduisent à un blocage sur l’urètre. On peut constater chez les femmes âgées un prolapsus de l’utérus ou du vagin et une hypertrophie chez certains hommes. Avec l’âge, les muscles de contrôle s’affaiblissent. La deuxième cause est l’affaiblissement du plancher pelvien. Pourquoi ? Suite à un accouchement difficile ou une grossesse, à cause d’un prolapsus génital ou d’une chirurgie du petit bassin. L’infection des voies urinaires et l’obésité sont également des causes de la fuite urinaire, sans oublier l’addiction à l’alcool et au tabac ainsi que les maladies respiratoires.

Incontinence : les solutions proposées

En consultant un médecin, il demandera au patient de préciser la fréquence et l’intensité de ses fuites urinaires. Il recherchera ainsi l’origine de la maladie. En fonction, il peut proposer une exploration urodynamique permettant à la personne souffrante de mieux appréhender la gravité des pressions que sa vessie subit. La première solution consiste à porter un sous-vêtement protecteur, notamment une culotte menstruelle Puralya. D’autre part, il y a certains médicaments comme la duloxétine qui ont déjà fait preuve d’efficacité, surtout si la fuite se produit quand vous pratiquez du sport ou êtes stressée.

Mais l’une des solutions les plus appréciées par les malades est la rééducation périnéale. Elle est généralement prescrite aux femmes venant d’accoucher. L’objectif de ce traitement est de redonner la vigueur des muscles pelviens privée par la grossesse. La sexualité de la patiente est également améliorée et cette solution lui évite le prolapsus. De ce fait, pendant votre examen postnatal, votre traitant évaluera si vos muscles pelviens sont toniques ou non. S’il constate une anomalie, il proposera quelques séances de rééducation périnéale. Il vous signale aussi si vous pouvez ou non faire du sport jusqu’à ce que les muscles de votre périnée soient bien rétablis et renforcés. Les premières séances du traitement doivent se faire chez un kinésithérapeute. Mais avec une électrostimulation musculaire, vous pouvez continuer la rééducation chez vous. Mais il faudra d’abord, apprendre à manipuler l’appareil de stimulation des muscles.

Si les deux traitements n’ont pas donné de résultats positifs, la chirurgie est envisageable. Elle consiste à replacer, à agrandir et à retirer la vessie. Pour celles qui ont un sphincter dysfonctionnel, le chirurgien peut en placer un artificiel.


Guide des tailles

Pour être bien dans sa lingerie il faut savoir bien se mesurer !

La sensation de confort de votre lingerie dépend de la qualité de sa conception, des matières utilisées, mais également du bon choix de la taille. Pour un confort optimal, elle doit être ni trop grande, ni trop petite. Alors, comment trouver la bonne taille pour votre culotte ou string ? Pour un bas de lingerie parfaitement ajustée à votre morphologie, voici quelques conseils.

La mesure de votre tour de bassin, aussi appelé tour de hanches permet d'obtenir des mensurations plus fiables pour le choix de votre bas de lingerie qu'une mesure de tour de taille. En prenant les mesures de votre tour de hanche, vous allez mesurer la circonférence horizontale au niveau de la partie haute des cuisses et du rebondi des fesses. C'est-à-dire l'endroit de votre morphologie "le plus fort" au-dessous de votre taille. Alors que le tour de taille correspond à la circonférence de l'endroit le plus creux de la taille.

Pour cela, munissez-vous d'un mètre ruban. Positionnez-vous bien droite, les pieds alignés. Positionnez le ruban à mesurer à plat, à l'endroit le plus saillant de votre bassin, généralement à hauteur des fesses, le plus "horizontalement" possible. Inutile de serrer le ruban, celui-ci ne doit être ni trop serré ni trop lâche. Pour une mesure plus précise, faites-vous aider et évitez de porter un pantalon, positionnez le mètre directement sur la peau ou sur votre sous-vêtement.

Si vous n'avez pas de mètre ruban, vous pouvez utiliser une ficelle. Pour cela, positionnez l'extrémité de la ficelle sur un point de mesure, par exemple sous votre nombril. Faites le tour de votre bassin avec la ficelle jusqu'à attendre l'extrémité de celle-ci et repérez sur la ficelle le point de contact en pinçant celle-ci. Munissez-vous d'un mètre classique et reportez la ficelle jusqu'au point de contact repéré afin d'obtenir la longueur en cm de votre tour de hanches.

Malgré nos conseils, vous hésitez entre deux tailles ? Nos bas de lingerie taillent normalement, mais si vous avez un doute, prenez le bas de lingerie ayant une taille de plus que celle que vous prenez habituellement. Vous ne prendrez alors pas le risque de vous sentir mal à l'aise dans un dessous trop petit et peu confortable, car trop serré.